HORS DES SENTIERS BATTUS!

Exposition collective du Festival d’expressions artistiques d’ici et d’ailleurs                                                                

28 mars 2022

Nous arrivons enfin à la présentation de notre Exposition d’arts visuels laquelle comme nulle autre a été difficile à organiser. Juste pour vous dire, elle aurait du avoir eu lieu au mois d’août deux mille vingt. Nous l’avons reprogramme a maintes reprises Et quand nous avons retenu la date nous avons été obligés de l’annuler et repousser la date. 

Lorsque Kathy est venue nous demander quel serait le titre a donner à cette exposition, je lui ait répondu très spontanément

 

Sortir des sentiers battus c’est une expression née au XIX siècle qu’illustre l’idée d’esseyer des approches nouvelles, elle signifie aussi sortir de sa zone de confort et delaisser les habitudes déjà bien enracines. Le titre choisi correspond très bien à l’expérience que nous avons vécu avec l’organisation de cette exposition.

Il va sans dire que nous sommes à la première mouture des expositions d’arts visuels organisées d’après le regard de Kathy Melnic. Elle nous a proposé trois artistes visuels différents entre eux et trois techniques aussi différents: photographie, peinture (huile, acrylique) et illustration.

 

Pour nous imaginer ce nouveau chemin que kathy nous a proposé, je vous invité a visualser sur le globe terrestre un triangle obtusangle en traçant une ligne qui peut partir de la Finlande vers la moldavie et de la Moldavie au Brésil et pour fermer la boucle avec une ligne allant du Brésil a la Finlande.

 

Pandemie oblige, nous avons rencontré les trois artistes par visio-conférence, plus par formalité car Kathy nous avait déja montré des photos de leur oeuvre. Nous avons ansi eu un bref appercu de leurs personnalités respectives. Trois artistes, trois pays, trois medium d’expression visuels et une façon commune d’exprimer leur art. 

Isa Lausas

Commençons notre périple en Finlande avec Isa Lausas,elle se présente comme une poète créatrice, ce qui veut dire qu’elle est polifacetique, un beau terme inventé par Salvador Dali. Elle manie aussi bien le  crayon que la parole.  Son coté artistique, elle l’associe plus à la parole qu’au graphisme quoi qu’elle a dans son parcour une formation en photographie.

 

"Holobionte "est le titre qu’elle aura choisi pour cette exposition, il s’agit d’un terme botanique, qui signifie une unité qui regroupe un hôte, animal ou végétal, et tous les micro-organismes qu'il héberge. Le terme traduit l'interdépendence du vivant, ainsi que l'entre-aide (parfois invisible) chez le vivant, abandonnant ainsi la vision dépassée d'organismes isolés dans leur milieu.

 

j'ai pense le terme comme servant également de métaphore à l'existence mentale: à cette dentelle cognitive qui se tisse dans nos univers mentales grâce aux intérractions quotidiennes avec d'autres êtres vivants - humains, animales, végétales, bactériennes... Car aucun être vivant ne peut exister seule : tout, de l'infiniment grand à l'infiniment petit, est un écosystème. Le physique et le mental.»

 

Parmis les oeuvres qu’elle présente, il y a un petit livret accordeon qu’illustre bien ce coté duel artistique poetique et graphique.  J’espère que le montage arrivera à rendre hommage a son travail parce que les agencement qu’elle souhaitait serez plus dans un esprit tridimentionnel  et je vous avoue que je ne pas eu de la difficulté à les imaginer comme un mobile suspendue dans lequel les images floteraient dans l’air… 

Isa-Lausas_20211028_102436
Isa-Lausas_20211028_102436

press to zoom
Isa-Lausas_20211028_102436
Isa-Lausas_20211028_102436

press to zoom
1/1
Isa-Lausas_2021
Isa-Lausas_2021

press to zoom
1_Isa Lausas.1
1_Isa Lausas.1

press to zoom
2_Isa-Lausas
2_Isa-Lausas

press to zoom
Isa-Lausas_2021
Isa-Lausas_2021

press to zoom
1/5

Rencontre avec l'artiste Lundi 28 mars 2022 lors du 5 À 7

Dorin Goian

Poursuivons notre parcours tout en restant en Europe, mais cette fois-ci plus dans l’est pour découvrir le travail de Dorin Goian d’origine moldave, photographe journaliste qui s’est gradué en Ontario en 2009 et qui nous presente Debroussailleurs.

 

Son exposition est un projet personnel de photographie documentaire, qui documente l’histoire des debroussailleurs dans la region du Lac St-Jean ou se trouve la forêt boreale Québecoise.  « Ce qui m'a fasciné pour faire le projet, c'est que le travail est isolé et que vous vivez au milieu de la forêt boréale pendant toute la saison de travail qui dure de mai à octobre. chaque année.

 

La forêt boréale québécoise est immense, son rôle écologique premier et son activité économique est vitale pour une grande partie de la population. La relation entre nous et cette vaste forêt qui n'est pas seulement le patrimoine du Québec mais qui est importante pour l'ensemble de l'écosystème mondial est une question importante à documenter».  

 

Les clichés qui sont présentés dans cette exposition collective, nous les avons choisie ensemble et à la fin de cette excercice nous lui avons posé la question si notre choix correspondait à son choix personnel. 

 

Il nous a dit oui! Nous étions d’accord sur le fait que la photo la plus marquante parmis celles choisies, était celle du jeune déboussailleur portant fierement son Djhaleva au  milieu de cette forêt éloigné et si chère  à ses yeux.

 

 

DorinGoian_image_50349569
DorinGoian_image_50349569

press to zoom
DorinGoian_image_50349569
DorinGoian_image_50349569

press to zoom
1/1
DorinGoian_Yakuba_2020-08-27-0074
DorinGoian_Yakuba_2020-08-27-0074

press to zoom
4débroussailler_dorin goian_canada2022
4débroussailler_dorin goian_canada2022

press to zoom
1débroussailler_dorin goian_canada2022
1débroussailler_dorin goian_canada2022

press to zoom
DorinGoian_Yakuba_2020-08-27-0074
DorinGoian_Yakuba_2020-08-27-0074

press to zoom
1/4

Rencontre avec l'artiste Lundi 28 mars 2022 lors du 5 À 7

Enrico Lima.

Nous allons conclure notre périple au Brésil avec Enrico Lima. Enrico nous l’avons rencontré lors de notre première spectacle de la douzième édition du festival d’expressions artistiques d’ici et d’ailleurs en septembre l’année passé. 

 

Avec lui,nous sommes en présence d’un artiste mi-bohemien, mi-hippie mais plutôt en face d’Enrico, je veut dire, nous sommes devant un artiste, point. Il est aussi musicien qui se produit en spectacle et qui à plusieurs influences.

 

«Le travail d’artiste m’inspire à créer et à réfléchir sur le monde. Mon principal but artistique consiste à maintenir une ouverture d’esprit qui me permet de toujours apprendre quelque chose de nouveau. Aujourd’hui, je considère que mon principal travail artistique est une performance, celle d’être un artiste sans autre but que d’étudier pour apprendre à créer.» 

«Les inspirations sont plusieurs: photographie, abstractions, littérature et spécialement la musique. Le processus de création de mes peintures est très dynamique et holistique.»  

Dans sa quête actuelle, il est à la recherche de sa «muse-unique» ou les «partition abstraites» Dans ses travaux Il y a un coté inachevé car il se laisse une aperture pour pouvoir revenir et revisiter ses oeuves. 

 

«Il est important de noter que les transitions d’un tableau à l’autre peuvent se produire dans un coup d’œil. Parfois, si je découvre un nouveau sentiment ou une idée qui relie mon esprit à un autre projet dans ce corps de travail, les transitions sont presque immédiates et j’ai la sensation qu’une peinture peint l’autre».

Je me questionnait au sujet du fil conducteur qui pouvait ralier les trois artistes de notre exposition. Mise apart que les trois sont jeunes et appartiennent à la même géneration, j’oserai m’aventurer en soulevant que le trois sont concenés par l’habitat, c’est-à-dire la planete. 

C’est n’est pas par coincidence que Dorin exprime de l’amour pour la forêt ou que Isa fasse des nuances entre sa poésie et l’horticulture (bio). Enrico quant à lui est plus penché dans ses univers imaginaires qui doivent être en harmonie avec les mondes extérieurs qui l’entourent: son habitat.

Enrico Lina Portret
Enrico Lina Portret

press to zoom
Enrico Lina Portret
Enrico Lina Portret

press to zoom
1/1
#4EnricoLima
#4EnricoLima

press to zoom
#3EnricoLima
#3EnricoLima

press to zoom
#1EnricoLima.
#1EnricoLima.

press to zoom
#4EnricoLima
#4EnricoLima

press to zoom
1/5

Rencontre avec l'artiste Lundi 28 mars 2022 lors du 5 À 7

Lucas-E-Sinclaire                               

Hors des sentiers battus

Exposition d’arts visuels Festival d’expressions artistiques d’ici et d’ailleurs

_DSC0011
_DSC0011

press to zoom
_DSC0411
_DSC0411

press to zoom
_DSC0342
_DSC0342

press to zoom
_DSC0011
_DSC0011

press to zoom
1/24
silueta splash2.1.png